Trans Mecs & Mecs

T-BoyMag - T-Boy gay + boy gay - Lory et J.P

samedi 24 décembre 2005

Un couple gay, une rencontre entre deux hommes, un amour, une histoire entre un TransBoy et un Boy.

LORY- 26ans - étudiant en médecine "Ma rencontre avec J.P"

" Je m’appelle Lory, j’ai toujours porté ce prénom, la seule chose que j’ai vraiment aimé chez moi. Je suis étudiant en médecine et je vis avec mon homme dans le nord du Luxembourg. J’ai toujours été un mec dans ma tête, je savais pas le mot Trans, mais y’avait un truc parce que j’étais fou d’un gay quand j’avais 15ans. Je l’aimais pas comme une nana aime un mec, tu vois ? Quand je pensais à lui je le voulais comme un garçon veut un garçon ! J’ai jamais eu de copine ou petite copine. Ma place était avec les boys. A 18ans j’ai vu un psy, c’est avec lui que j’ai pu mettre un mot sur ma souffrance. Bref, j’ai bossé en dehors de mes études pour avoir de la tune... J’ai rencontré des Trans FtM dans pas mal de coin du monde. J’ai eu beaucoups d’adresses pour mon parcours par eux. Mon psy m’a conseillé et m’a ouvert des portes. J’ai galéré 4ans pour obtenir la T, la mammectomie et le changement d’état civil. Mon meilleur ami en protocole a moins galéré lui, mais moi je voulais me faire opérer à l’étranger donc j’ai fait mon parcours en dehors. Voilà, ca c’était pour me présenter un peu.

La 1ere fois qu’un mec m’a accepté comme je suis j’atais comme libéré. Ca n’a pas duré, genre une histoire de 2 mois ( trop de distance entre nous) mais j’ai eu après ca confiance en moi. J’ai eu pas mal de relations pour me découvrir... Toujours avec des gays, j’allais toujours dans la même boîte quand j’ai terminé mon parcours, j’avais 23ans. Etre enfin vu comme un garçon, c’est une renaissance. On a beau avant ca se sentir "homme" quand le physique suit par la suite c’est du bonheur, c’est intense.

J’ai rencontré J.P dans cette même boîte y’a presque 2ans. Je l’ai trouvé beau... mais il était en bonne compagnie, il avait un mec mais je l’ai pas laché de la soirée du regard. Mais je crois que c’est aussi parce que lui même me regardait avec insistence..."

J.P - 30ans - ambulancier "Ma rencontre avec Lory"

" J’ai vu Lory au bar d’une boîte de nuit qu’on fréquentait tout les deux. J’avais déjà vu sa tête avant ca, je le trouvais très mignon, mais super jeune ! Je lui donnais pas plus de 18ans, alors que moi j’avais 28ans, donc j’ai pas cherché après lui. Puis j’avais un mec, c’était pas sérieux/sérieux, mais comme c’était une nouvelle histoire je regardais pas trop ailleur. Sauf ce soir là... Il était tout seul et il a fait que me regarder ! J’avais le coeur qui explosait t’imagines même pas. Un beau petit mec qui me fixe comme ca c’était assez troublant ! Le week end d’après je suis retourné dans cette boîte, tout seul cette fois. Il était encore là, tout seul lui aussi. J’ai fait style de rien, je me suis installé au bar à coté de lui. Il m’a demandé du feu, je fume pas... Son sourire était terrible ! Une bouille plein de charme mais avec un petit air rebel, il avait un truc qui me plaisait. Je crois que c’était la 1ere fois que j’étais aussi intimidé par un mec. J’avais autant envie de parler avec lui que de lui sauter dessus ! Il m’a offert un verre, après c’était mon tour, on a discuté, puis quand il a su que j’étais ambulancier il m’a demandé où. Lui, étant étudiant en médecine il avait des stages à faire dans le même hôpital que moi, ca voulait dire que j’allais le revoir. Enfin, y’a rien eu ce soir là en boîte, mais j’ai donné mon tel, il m’a donné le sien, puis un échange d’adresse E-Mail (msn). Dès que je suis rentré j’avais envie de me connecter, il devait être 5h du matin. Il a fait la même chose, alors quand je l’ai vu connecté dans mon messenger j’ai dit un truc tout con du genre "Se quitter pour se retrouver ici on aurait mieux fait de rester ensemble !". Et puis il m’a dit que si je voulais il prenait sa voiture tout de suite pour venir chez moi. Je me suis dit "Encore un petit jeune qui veut juste un plan cul finalement...". Alors j’ai pas répondu, pour voir ! Même pas une minute après il a précisé "Pour discuter, être ensemble." J’ai donné le feu vert ! ".

On a prit le petit déj’ chez moi, il est venu avec les croissants. Franchement on a parlé jusqu’à 10h du matin, j’étais bien avec lui et j’étais complètement en train de craquer pour lui. On était super fatigué quand même, je voulais pas qu’il reprenne sa voiture, alors j’ai donné mon canapé (rire). C’est très con, j’ai pas fermé l’oeil de mon coté dans mon lit. Vers midi il est venu et il m’a demandé si je dormais. Je voyais sa petite gueule dans l’ombre, comment tu voulais que j’arrive à dormir en sachant ce petit mec chez moi ! " On peut parler s’il te plait ?", qu’il m’a dit. J’ai fait une tite place sur mon lit pour l’écouter. Il était super mal à l’aise, pas d’être près de moi, mais il savait pas comment me dire ce qu’il voulait me dire. Il a été super franc quand même, des phrases du style "Je suis pas un mec comme les autres", "Tu sais Lory c’est un prénom mixte", "Ca fait un an que c’est écrit monsieur sur mes papiers, je suis né fille, je suis Trans." Ce petit mec super sexy dans mon lit est né "fille", pas possible. Il a ajouté aussi "Si tu veux que je me casse, dis le tout de suite, ca sera mieux.". Je savais ce que c’était quand même qu’un trans ftm, et la première chose qui m’a passé par la tête c’était de le prendre dans mes bras. C’est vrai que je m’attendais vraiment pas à ca, d’autres mecs auraient surement dis "dégage", je le connaissais pas, ca aurait pu s’arrêter là. Mais je voulais pas. Il me plaisait, physiquement, mentalement... son style, ses yeux, sa bouche, son petit cul, la totale ! (sourire). Je l’ai embrassé parce que je le voulais... J’ai quitté mon mec pour lui, je savais pas où j’allais. Il m’attirait, et pendant un bon mois je me suis renseigné partout sur les Ftm. A l’hôpital, sur le net, en parlant avec d’autres trans aussi, par des potes médecins. Pendant ce temps là on se voyait presque tout les jours, mais ca restait "Flirt"... je voulais pas faire "n’importe quoi", lui faire du mal, me faire du mal, on était super bien ensemble, et j’avais trop peur de faire un truc "mal" et de casser cette jolie histoire qui commencait.

Il avait déjà pas mal d’expérience avec les mecs, ce qui a aidé... Dans le sens où on a pu parler ouvertement de ce qu’il aime, ce qu’il aime pas, ce qui faut faire, ce qui faut pas faire sexuellement. C’est comme si j’étais puceau et qu’on me donnait un cours. Quand on a fait l’amour ensemble la 1ere fois c’était parce qu’on s’aimait vraiment, qu’on le voulait tout les deux. C’était pas "une expérience" ou une curiosité de coucher avec un FtM, moi je voulais juste partager du bonheur avec mon mec. On a été encore plus proche après. Et puis entre nous, j’adore faire l’amour avec Lory, je suis peut être plus vieux que lui... mais de ce coté là j’avoue qu’il me met dans le vent ! C’est fou ce qu’il m’a appris..."

LORY- pour J.P

" C’est ma grande histoire d’amour, ma première sérieuse. Il m’a donné beaucoup de confiance en moi, je vis ma vie de mec à 200% grâce à lui. Et sa famille est génial, on leur a dit y’a pas si longtemps ma situation du passé. Sur le coup certains on cru une blague quand même. Mais c’est bon d’être un homme, d’être reconnu, accepté ! D’être aimé comme tel, d’être heureux. Avant d’être Trans ou Pd, je suis un homme, SON homme. J.P m’apporte beaucoup, il respecte certaines visions que j’ai du couple, dans le sens où on doit préserver chacun son espace de "liberté", nous sommes un couple qui s’aime, mais on ne doit pas tomber dans la routine du petit couple Pd vivant sous le même toi qui va manger chez les parents le week end. Attention, je suis fidel à J.P, je dis juste que nous ne voulons pas vivre "que" pour l’autre. Chacun son appart, des amis en commun mais aussi des amis de nos cotés, des soirées aussi bien ensemble que sans l’autre. Ma vie est avec lui, il est mon homme, mon ami, mon amant."

J.P- pour LORY

" J’aime Lory et je suis très heureux avec lui. Je vois un bel avenir ensemble, on a des petits projets qu’on espère concrétiser un jour. Quoi dire à part qu’il m’a donné un autre sens à ma vie. Je suis bien avec, j’ai jamais été aussi bien avec quelqu’un. Je pense qu’il est mon autre. Ca fait con/con de dire ca, mais on est en osmose totale. Maintenant quand je repense au jour où il m’a dit qu’il était pas un homme comme les autres, je peux dire que c’est vrai. Il est intelligent, on arrive à avoir des discutions très intéressantes, généreux car il arrive à rendre heureux son entourage, très ouvert d’esprit, cultivé, passionnant, il a une force en lui qui dégage une envie de le connaître, et surtout faut pas oublier qu’il est bourré de charme, c’est un garçon très sexy. Tout ca n’est pas donné à beaucoups de mecs, donc oui il est différent, c’est un homme bien. Et je suis fier car c’est avec moi qui l’est !".

T-Boy Mag était un magazine mensuel sur internet qui avait été créé par un jeune homme trans gay, Tommy "BBKing".

Composé d’info et d’interviews de garçons trans/FTMs de diverses origines et de leur partenaires féminins ou masculins, il a été publié de fin 2005 à début 2006.

Vous pouvez consulter une partie des textes du magazine à cette adresse : http://archivestboymag.canalblog.com/

Voir en ligne : Article archivé

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 372 / 102238

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Articles et journaux  Suivre la vie du site Zines   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.11 + AHUNTSIC

Creative Commons License